Kerizinen site officiel de Notre-Dame du Trés Saint-Rosaire

Echos de Kérizinen

Accueil

Le Bulletin Echos de Kerizinen donne des informations sur le lieu de pélerinage, des témoignages de grâces reçues, un article de catéchèse … etc

 Numéro 155 : de mai à  août 2016

Numéro 154 : de janvier à  avril 2016

Numéro 153 : de septembre à décembre 2015

Numéro 152 de mai à août 2015

Sommaire du numéro 155

Connaissez-vous les sept Œuvres de miséricorde spirituelle ?

 

 

Première œuvre de miséricorde spirituelle

 

L'Apocalypse, livre de l'espérance.

 

Deuxième œuvre de miséricorde spirituelle

 

Le mot du Président

 

Troisième œuvre de miséricorde spirituelle

 

Histoire de Jean, fils prodigue (racontée par Guy Gilbert)

 

Kerizinen au jour le jour

 

Quatrième œuvre de miséricorde spirituelle

 

Incroyable : la Sainte Vierge n'est plus au Ciel !..

 

L'Ile Bouchard, suite

 

Cinquième œuvre de miséricorde spirituelle

 

La Russie dans les cahiers de Jeanne-Louise

 

Sixième œuvre de miséricorde spirituelle

 

Le Création selon Sainte Hildegarde de Bingen, docteur de l'Eglise

 

Septième œuvre de miséricorde spirituelle

 

On reconnaît l'arbre à ses fruits

 

Prière du Pape, récitée à chaque rassemblement

 

Les dates 2016

 

Liste des animateurs de cars

 

Conseils pratiques

 

Historique Pages 2 et 3 de couverture

 

Extrait du numéro 155

 

 

Sacrifié sur l’autel du Christ !..

«N’ayez pas peur, chaussez des crampons»

 

C’est la guerre. De tout temps depuis que le monde est monde, l’homme n’a pas réussi à anéantir ce fléau. Souvenez-vous, dès le début de l’Ancien Testament, Caïn tua Abel, c’est-à-croire qu’aussitôt que nous avons un peu de pouvoir et de liberté nous devenons pires que des loups. En effet, les loups n’attaquent et tuent que lorsqu’ils ont faim. Rien qu’en Europe de 1914 à 1945, nous avons réussi à faire 15 millions de morts, soit en moyenne 500 000 personnes, par an, pendant trente ans. Ces guerres se sont arrêtées par l’explosion de la bombe atomique !... Cela devrait nous faire réfléchir !..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces conflits terminés, le monde s’accordait à dire : « plus jamais cela ! ». Or, presque aussitôt, on en entreprend d’autres avec une régularité déconcertante en Indochine, Algérie, Afghanistan, Bosnie, Irak, Ukraine, Afrique, etc. La société, l’entreprise, la famille, les institutions semblent aussi être gangrénées. Rien d’étonnant que nous arrivions à l’innommable sacrifice : le Père Jacques Hamel,

85 ans, sans défense, disant sa messe à l’autel du Christ !.. Ce geste d'une grande cruauté a choqué le monde entier. Mais pourra-t- il arrêter cette guerre ?.. Comme la bombe atomique ?...

Pour ma part, je n’ose pas faire de commentaires. Je préfère me référer aux discours du Pape aux J.M.J. et à ce que nous dit Marie à Kérizinen, selon Jeanne-Louise.

Aux J.M.J., Notre Pape François a exhorté les jeunes, en particulier lors de son discours du 30 juillet 2016 à Cracovie. Je cite quelques extraits et vous conseille de le lire en intégralité.

 

" Chers amis, je vous invite à prier ensemble pour la souffrance de tant de victimes de la guerre, de cette guerre qu 'il y a dans le monde aujourd’hui, afin qu’une fois pour toutes, nous puissions comprendre que rien ne justifie le sang d’un frère, que rien n’est plus précieux que la personne que nous avons à côté ». « Nous ne voulons pas vaincre la haine par davantage de haine, vaincre la violence par davantage de violence, vaincre la terreur par davantage de terreur."

 

( Extrait du mot du président )

 

Sommaire du numéro 154

Connaissez-vous les sept Œuvres de miséricorde corporelle ?

 

Première œuvre de miséricorde corporelle

 

Vivre de la Miséricorde divine

 

Deuxième œuvre de miséricorde corporelle

 

Le mot du Président

 

Troisième œuvre de miséricorde corporelle

 

Kerizinen au jour le jour

 

Quatrième œuvre de miséricorde corporelle

 

Bernadette, prête-moi tes sabots

 

L'Ile Bouchard, suite

 

Cinquième œuvre de miséricorde corporelle

 

La Russie dans les cahiers de Jeanne-Louise

 

Sixième œuvre de miséricorde corporelle

 

Regarde l'étoile !

 

Septième œuvre de miséricorde corporelle

 

Prière du Pape, récitée à chaque rassemblement

 

Les dates 2016

 

Liste des animateurs de car

 

Conseils pratiques

 

Historique Pages 2 et 3 de couverture

 

 

Extrait du numéro 154

 

 Vivre de la miséri-

corde divine », voilà

ce que le pape

François souhaite

faire découvrir à

l’Église. La miséri-

corde divine est le

thème qui traverse

toute la Bible. Elle

est même la clef qui

permet d’aborder

l’Incarnation, parce qu’avec Jésus elle prend sa pleine amplitude.

La miséricorde apparaît encore dans le cœur de l’homme quand il jette un regard sincère sur un frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie.

Voir une souffrance, la prendre dans son cœur et faire quelque chose pour y remédier, tels sont les trois points de la miséricorde.

Avec la venue de Jésus, la miséricorde divine acquiert donc une profondeur insondable. Il convient d’abord de la contempler, puis de considérer comment l’imiter, et enfin de la voir s’épanouir en indulgence ; en dernier lieu, nous verrons que la Vierge Marie nous aide à la vivre.

Contempler la miséricorde divine

 

Pourquoi la contempler ?

Parce qu’elle est source « de joie, de sérénité et de paix et condi­tion de notre salut » dit le pape (cf. Bulle d’indiction, n° 2).

Existe-t-elle en Dieu ? Non, car en Dieu, les Personnes divines sont égales, parfaites et rien ne leur manque. La miséricorde appa­raît avec la création de l’homme qui, lui, souffre de déficiences. Là, elle donne à l’homme de faire l’expérience du mystère de l’amour de la Sainte Trinité pour lui ; elle est l’acte par lequel Dieu vient à notre rencontre. À côté des attributs de Dieu en lui-même (Dieu est souverainement bon, très parfait, infini dans son être, présent par­tout etc.), elle est l’attribut pratique de Dieu grâce auquel il nous rejoint en nous faisant miséricorde. La miséricorde est l’attribut le plus admirable du Créateur et du Rédempteur qui nous conduit aux sources de la miséricorde du Sauveur. ( extrait de la page 3 )

 

 

Sommaire du numéro 153

 Il est la Lumière qui éclaire tout homme en ce monde

 

 La Famille dans tous ses états et le Synode

 

 La famille, image de la Trinité

 

 Le mot du Président

 

 Père de Parcevaux : son entrée dans la Vie

 

 La prière, "seule arme contre les armes"

 

 Kerizinen au jour le jour

 

 Quelques paroles du Pape François sur la Miséricorde

 

 L'âne et le bœuf les plus célèbres du monde (conte de Noël)

 

 La prière, "seule arme contre les armes"

 

 L'Ile Bouchard, suite

 

 Ode à Marie, Paul Verlaine

 

 On reconnaît l'arbre à ses fruits (témoignages)

 

 Rassemblements de prière 2016 Intention de

 pèlerinage :

 

pour que les cœurs s'ouvrent à la Miséricorde et au pardon

 

Prière du Pape, récitée à chaque rassemblement

 Les dates 2016

 

 Liste des animateurs de cars

 

 Conseils pratiques

 

                  Extrait du numéro 153

 

  La famille dans tous ses états et le synode

L’Église, et spécialement le synode des évêques, se sont penchés sur la famille. Pour mieux comprendre les enjeux et aider la famille en butte à beaucoup de difficultés, il faut sans doute d’abord se remémorer le dessein de Dieu sur la famille, puis évoquer les attaques qui la fragili­sent, et enfin se fortifier en découvrant les apports du synode.

Nous sommes tous vulnérables sur ce thème de la famille à cause des souffrances, soit les nôtres soit celles de nos proches, blessures qui concernent ce sujet. Il est d’autant plus urgent d’essayer d’avoir des idées plus claires sur la matière car Dieu est venu nous apporter des lumières supplémentaires en Jésus Christ sur le mariage et la famille.

I. Le dessein de Dieu sur la famille

Nous le découvrons avec la Création, car le sommet de la Création n’est pas celle du monde physique, mais celle de l’homme et de la femme ; c’est ce que nous révèlent les deux premiers chapitres du livre de la Genèse dans la Bible.

1. La Création par Dieu

Les deux récits de la Création ne sont pas historiques au sens ordinaire du mot, mais ils répondent aux questions religieuses élémen­taires : « D’où venons-nous ? », « Où allons-nous ? », « Quelle est notre origine ? », « quelle est notre fin ? » (cf. CEC n° 282). Ils ne disent pas comment la création s’est passée, mais pourquoi elle a eu lieu. Le monde a été créé pour la gloire de Dieu et le bonheur de l’homme ; nous sommes appelés à partager pleinement au ciel le bonheur de Dieu (cf. CEC n° 293)

( extrait de la page 3 )

 

Sommaire du numéro 152

Combat spirituel et Espérance

 

 Pensées pour les vacances

 

 Le mot du Président

 

 J'ai tardé à t'aimer

 

 Intercède pour l'Eglise (prière du Pape François)

 

 Kerizinen au jour le jour

 

 Ces lieux où Dieu nous est plus proche

 

 Un pasteur qui a de l'audace

 

 «Dites aux petits enfants de beaucoup prier pour la France»

 

L'Ile Bouchard, 1947

 

Lieu de prière reconnu par l'Eglise en 2001

 

 La grande tentation

 

 j'ai vécu machinalement aujourd'hui

 

 Adorer, c'est...

 

 Rassemblements de prière 2015 pour la Paix et le salut du monde. La Prière

 

 Rassemblements de prière 2015 pour la Paix et le salut du monde. Les dates

 

 Liste des animateurs de car

 

 Conseils pratiques

 

 

  Quelques aspects du combat spirituel et de l’espérance

 

Le combat spirituel est lié à l’Espérance : si on combat c’est parce qu’il y a une victoire à acquérir et donc au cœur du combat, il y a l’espérance ; c’est important de comprendre cette dimension. Certains peuvent avoir la nostalgie du «carré romain» : le carré romain était une technique de guerre par laquelle les soldats se regroupaient en carré défensif ; tout autour d’eux et de tous les côtés , il y avait des pics; personne ne pouvait vraiment attaquer ; on peut, donc, avoir la nostalgie d’une société qui serait chrétienne, où il y aurait une harmo­nie avec les choses de la foi parce que tout le monde croirait ; harmo­nie aussi avec la morale ; ces nostalgies nous amenant à nous défendre de tout. ( extrait de la page 3 )

Nouveau numéro

Sommaire du numéro 156

Extrait du numéro 156

La petite mangeoire

L'Apocalypse, livre de l'espérance, suite

Le mot du Président

Monsieur Jean Henner nous a quittés

Kerizinen au jour le jour

Prière de Sainte Faustine

La vie intérieure

L'Ange gardien

kerizinen.com (nouveau nom du site internet)

Echos de Kerizinen (nouvelle formule)

L'Ile Bouchard, suite

La Russie dans les cahiers de Jeanne-Louise, suite

Une histoire vraie pour Noël

Mes frères chrétiens, même si..., je vous aime

Prière à la Sainte Famille

Rassemblements de prière 2017

Les dates 2017 36

Liste des animateurs de cars

Conseils pratiques

 Historique

Beaucoup connaissent bien la Crèche de Noël qui est installée chaque année depuis environ 40 ans dans l'oratoire, avec ses santons qui ont tous le même sourire de douceur et de jubilation intérieure. Même le bœuf, même l'âne, par­tagent cet attendrissement heureux. Cette crèche nous est donc familière, mais, en connaissons-nous l'histoire ?

 

 

Ce n'est que récemment que nous en savons un peu plus, concer­nant la petite mangeoire : celle-ci attend sagement toute l'année d'être déposée à sa place, là où le petit Enfant va être couché sur la paille. La personne qui s'occupe de la Crèche de l'oratoire depuis toujours, nous expliquait récemment les circonstances de sa fabri­cation : tous les sujets de la Crèche étaient présents, mais il man­quait un lieu pour déposer Jésus nouveau-né ; Noël approchait, il fal­lait faire vite, elle ne savait à qui s'adresser pour fabriquer la man­geoire, et pensa à un voisin qui savait travailler le bois ; mais, ce voi­sin était communiste, et ne croyait guère en Dieu... Comment faire ? Finalement, elle décida quand même de lui demander de faire le travail. Il accepta volontiers. N'était-ce pas, de la part de Jésus, une manière de frapper à la porte de cet homme, à la porte de son cœur ? Toujours est-il qu'il fit avec plaisir ce joli objet, et qu'il ressentit certainement de la joie, cette joie que donne toujours un service rendu...

Alors, devant la Crèche nous pouvons nous souvenir de cet homme serviable, demander à Jésus de lui rendre son service, comme lui seul sait le faire ; et prier pour que tous les hommes puissent enfin connaître et accueillir leur Sauveur.

Extrait page 2

 

Bulletin d"abonnement

Si vous voulez soutenir le lieu et l’œuvre au service de la Sainte Vierge, vous pouvez vous abonner au bulletin Echos de kerizinen

la participation au bulletin a été fixée à 18 euros par an pour 2 numéros, à verser de préférence en début d’année. ( 20 euros pour l’étranger). Si vous vous abonnez en cours d’année, les numéros précédents vous seront expédiés.

Abonnement de soutien 25 euros

 

Date de parutions: juin-décembre

 

Les numéros sont disponibles à l'unité, soit à la documentation de Kerizinen, soit par commande.

A suivre

A venir

 

 

Dans le cadre de l’Année Sainte 2016 nous vous proposons une série de vidéos illustrant le thème de la Miséricorde de Dieu.

 

Les témoins de la Miséricorde

témoignage de André Levet

 

André Levet est un ancien gangster converti, il témoignage de sa rencontre avec le Christ, il est l’auteur d’un ouvrage intitulé <  Ma dernière cavale avec Jésus Christ > paru aux éditions Nouvelles Cités. André levet est né en 1932, il est décédé à l’age de 77 ans le 12 novembre 2014

 

A voir dans notre blog

 

historique de kerizinen en vidéo

à voir en première page du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

amisdekerizinen.com

L'association assure la gestion du lieu de pèlerinage, l’animation spirituelle revenant à la communauté de prières résidant sur place.

 

          Les Amis de Kerizinen lieu dit  Kerizinen 29430 Plounevez-Lochrist

©  Association les Amis de Kerizinen  2017

Les personnes qui désirent participer à l'œuvre peuvent s'adresser à : l'Association « Les Amis de Kerizinen » Kerizinen 29430 PLOUNÉVEZ-LOCHRIST - Tél./Fax 02 98 61 69 71 et 72