Kerizinen site officiel de Notre-Dame du Trés Saint-Rosaire

Le Bulletin Echos de Kerizinen donne des informations sur le lieu de pélerinage, des témoignages de grâces reçues, un article de catéchèse … etc

La petite mangeoire

L'Apocalypse, livre de l'espérance, suite

Le mot du Président

Monsieur Jean Henner nous a quittés

Kerizinen au jour le jour

Prière de Sainte Faustine

La vie intérieure

L'Ange gardien

kerizinen.com (nouveau nom du site internet)

Echos de Kerizinen (nouvelle formule)

L'Ile Bouchard, suite

La Russie dans les cahiers de Jeanne-Louise, suite

Une histoire vraie pour Noël

Mes frères chrétiens, même si..., je vous aime

Prière à la Sainte Famille

Rassemblements de prière 2017

Les dates 2017 36

Liste des animateurs de cars

Conseils pratiques

 Historique

Beaucoup connaissent bien la Crèche de Noël qui est installée chaque année depuis environ 40 ans dans l'oratoire, avec ses santons qui ont tous le même sourire de douceur et de jubilation intérieure. Même le bœuf, même l'âne, par­tagent cet attendrissement heureux. Cette crèche nous est donc familière, mais, en connaissons-nous l'histoire ?

 

 

Ce n'est que récemment que nous en savons un peu plus, concer­nant la petite mangeoire : celle-ci attend sagement toute l'année d'être déposée à sa place, là où le petit Enfant va être couché sur la paille. La personne qui s'occupe de la Crèche de l'oratoire depuis toujours, nous expliquait récemment les circonstances de sa fabri­cation : tous les sujets de la Crèche étaient présents, mais il man­quait un lieu pour déposer Jésus nouveau-né ; Noël approchait, il fal­lait faire vite, elle ne savait à qui s'adresser pour fabriquer la man­geoire, et pensa à un voisin qui savait travailler le bois ; mais, ce voi­sin était communiste, et ne croyait guère en Dieu... Comment faire ? Finalement, elle décida quand même de lui demander de faire le travail. Il accepta volontiers. N'était-ce pas, de la part de Jésus, une manière de frapper à la porte de cet homme, à la porte de son cœur ? Toujours est-il qu'il fit avec plaisir ce joli objet, et qu'il ressentit certainement de la joie, cette joie que donne toujours un service rendu...

Alors, devant la Crèche nous pouvons nous souvenir de cet homme serviable, demander à Jésus de lui rendre son service, comme lui seul sait le faire ; et prier pour que tous les hommes puissent enfin connaître et accueillir leur Sauveur.

Extrait page 2

 

Sommaire du numéro 156

Extrait du numéro 156

Nouveau numéro

Sommaire du numéro 158

Extrait du numéro 158

 

 

 

 

 

témoignage du Père Michel Penn prononcé À la messe d'obsèques d'Anne Callies le 21 septembre 2017

Nous voici assemblés, ce matin, en cette Eglise, à l’occasion du décès d’Anne. Devant ce fait de la mort, chacun de nous revit, par la pensée, tout un ensemble de souvenirs, et découvre à nouveau, très fort, qu’une vie humaine, un parcours humain, ce sont vraiment, au jour le jour, toute une multitude d’instants sacrés, au point que se transforme, pour nous, la tristesse de la mort, en un point d’appui, fort, solide, merveilleux, nous confortant en la valeur de l’espérance.

Depuis toujours, en toutes civilisations, l’humanité s’est manifestée et a agi comme « en quête de Dieu ». Nous songeons peut-être plus particulièrement à ce peuple, qui, au long des siècles, a recherché, attendu la manifestation d’un Sauveur. Et, après des prophètes, des exodes, des exils, est advenue la naissance de Jésus. Jésus, né à Bethléem, de Marie, accompagnée par Joseph ; Jésus, perçu comme un homme, agissant comme les hommes, tout en posant parfois des gestes, des actes, qui paraissaient « au-delà des possibilités habituelles des hommes ». Jésus rencontré, abordé, comme l’on peut croiser n’im­porte qui, ici-bas.

Et voici qu’un jour, Pilate s’adresse à la foule : « Qui vais-je faire disparaître ? Jésus, cet homme que vous me présentez ? Ou Barrabas, cet homme déjà emprisonné ? ». Pilate, le gouverneur romain, ne sou­haitait pas crucifier Jésus. Ce fut pourtant Jésus dont le nom fut crié, devant Pilate. Et Jésus fut crucifié ! Cet homme qui avait enchanté de nombreuses vies, celle du fils de la veuve de Naïm, celle du serviteur....

 

 Editorial

 

 Vœux des Amis de Kerizinen et nouvel horaire de  la veillée du 31 décembre

 

 Témoignage du Père Michel Penn à la messe d'obsèques d'Anne Callies

 

 Témoignage de Jean-François à la messe d'obsèques d'Anne Callies

 

Témoignage d'un membre de la communauté de prière

 

 Le mot du président

 

 La prière de Saint Augustin

 

 Petit Jésus de Bethléem

 

 Une anecdote vécue à Noël

 Kerizinen au jour le jour

 

 Prier le Rosaire en lisant les psaumes de la Bible (détachable) Pages centrales

 

 Une coutume de Noël : Cacho Fio

 Découvrir les psaumes pour s'en nourrir

 

 On reconnaît l'arbre à ses fruits

 Rassemblements de prière 2018

 Intention de l'année : Prier pour les prêtres

 

 Les dates 2018

 

 Liste des animateurs de cars

 Conseils pratiques

L'association assure la gestion du lieu de pèlerinage, l’animation spirituelle revenant à la communauté de prières résidant sur place.

 

          Les Amis de Kerizinen lieu dit  Kerizinen 29430 Plounevez-Lochrist

Les personnes qui désirent participer à l'œuvre peuvent s'adresser à : l'Association « Les Amis de Kerizinen » Kerizinen 29430 PLOUNÉVEZ-LOCHRIST - Tél./Fax 02 98 61 69 71 et 72

 

 

©  Association les Amis de Kerizinen  2018